Des souris mais surtout des hommes

Depuis 2002, les espaces multimédias se donnent pour mission de démocratiser l'outil informatique pour tous les habitants du territoire. Lieux d'initiation, d'échanges et de perfectionnement, ils puisent leurs forces dans le bénévolat.
Publié le lundi 19 juin 2017

"Bonjour, j'aimerais avoir des informations sur l'espace multimédia. J'ai un ordinateur chez moi mais je ne sais pas trop m'en servir"

Ce samedi matin à l'espace de Crevin, une Crevinoise est venue frapper à la porte pour demander des renseignements. Peut-être une future adhérente ? Peut-être rejoindra-t-elle les 200 familles qui, comme elles, ont fait cette démarche et utilisent à présent les services des espaces ? Novices en informatique ou friands des nouvelles technologies, parmi le public qui les fréquente se côtoient des personnes salariées, des jeunes, des retraités.

"L'arrivée à la retraite pousse les gens à vouloir communiquer avec leurs enfants qui sont parfois loin"souligne Mikaël, animateur multimédia.

La singularité du réseau réside dans son fonctionnement. Mis en place dans le cadre du dispositif régional Cybercommunes, la collectivité a fait le choix de créer plusieurs espaces multimédias au lieu d'un site unique , pour être au plus près de la population, précise Mikaël. Cinq espaces sont ainsi répartis sur tout le territoire : Bain-de-Bretagne, Crevin, Pléchâtel, Le Sel-de-Bretagne et Teillay.

Un réseau de passionnés pour répondre aux questions des débutants comme des confirmés

Pour faire vivre le réseau, deux animateurs multimédias coordonnent l'ensemble et animent des ateliers et des stages. Ils sont assistés dans leurs missions par une équipe de 35 bénévoles qui accueillent et accompagnent les adhérents, en particulier pendant les créneaux d'ouverture libre.

  • Comment vider son appareil photo numérique,
  • Réduire le poids de ses photos,
  • Ecrire un mail,
  • Utiliser le traitement de texte,
  • Ajouter une application sur sa tablette ?

Autant de demandes auxquelles les bénévoles tentent de répondre :

"Certaines personnes, après avoir participé à un atelier ont besoin de s'entraîner. Nous leur proposons alors de venir pendant les créneaux libres", explique Pierre, bénévole à Crevin.

Un investissement qui passe aussi par l'animation d'ateliers, de stages, de jeux en réseau...ou la résolution des bugs techniques. Au fil des années, les espaces multimédias se sont façonnés une image de lieu convivial autant que d'apprentissage de qualité.

"En tant que nouveau bénévole, on est accueilli avec le sourire et l'on y reste pour le plaisir", résume Joseph, bénévole à Bain-de-Bretagne. Preuve que l'informatique n'est pas toujours uniquement synonyme de technique.

Ils aiment les ordinateurs, mais n'en sont pas moins humains.

L'implication des bénévoles au sein des espaces multimédias provoque un enrichissement à double sens, source de lien social.

Hommes et femmes aux compétences multiples et complémentaires, les bénévoles donnent de leur temps, transmettent leurs savoirs, partagent leur passion pour l'informatique. Quel que soit le parcours des uns et des autres, chacun trouve sa place en fonction de ses compétences.

À l'Instar de Véronique, bénévole depuis plusieurs années au Sel-de-Bretagne. "Je fais partie du comité « Espaces multimédias », j'anime durant les ouvertures libres et je pense bientôt animer un stage sur le tableur".

Quant à Matthieu, féru de jeux en réseau, c'est lui qui a proposé de mettre en place un créneau sur ce thème à Crevin. Il avait alors dix-sept ans. Tous ne sont cependant pas des professionnels de l'informatique. Ils sont jeunes retraités, demandeurs d'emploi, étudiants ou encore actifs. Et si certains ont effectivement fait de leur passion un métier, d'autres en revanche sont d'abord passés par la case adhérent.

Ce fut le cas de Lydie et Roland, à Pléchâtel. Aujourd'hui presque incollables dans le domaine du montage vidéo et du scrapbooking, ils reconnaissent toutefois volontiers que "chercher ensemble pour résoudre un problème informatique d'un adhérent est très enrichissant"

Adapter son langage

Par ailleurs, tous ont en commun le souhait d'accueillir les adhérents dans un esprit de convivialité... et non sans une petite dose de pédagogie.

"Certains ont du mal à franchir la porte par peur d'être jugés. A nous de bien les accueillir, de faire des choses ludiques" indique Mickaël à Pléchâtel. "Pour se mettre à la portée des adhérents, on a une certaine approche qui nous permet de cibler. On adapte notre langage"ajoute-t-il. En effet, la mission principale des espaces multimédias est de permettre aux habitants de pouvoir accéder à la même information.

Si vous aimez l'informatique et que vous souhaitez transmettre vos connaissances, n'hésitez pas à

contacter le service multimédia qui cherche des bénévoles même pour quelques heures !


Des souris mais surtout des hommes

En savoir plus

Service multimédia de la Communauté de communes

  • 02 99 43 96 00
  • multimedia@moyennevilaine-semnon.fr
  • moyennevilaine-semnon.fr rubrique "Vivre et s'installer"
Creation site Internet mairie